La Principauté de Monaco, welfare state
Monaco
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Bordant la Méditerranée, la Principauté de Monaco est un État indépendant et souverain étendu sur à peine 2 km², enclavé entre la France et l’Italie. Mondialement connue pour ses paysages remarquables, son climat et son appétence pour le luxe, la mode, la culture et le sport, Monaco s’affiche comme l’un des endroits les plus bankable de la planète. La présence de près de 140 nationalités sur son territoire témoigne de son ouverture sur le monde où se côtoient volontiers le monde des affaires et du divertissement. Véritable bain bouillonnant, l’intérêt pour Monaco ne se tarit pas et suscite la convoitise des High Net Worth Individuals (personnes de « haute valeur »).   

Un État souverain, neutre et indépendant, un pays modèle aux institutions stables

La politique de sécurité intérieure en Principauté de Monaco est exemplaire et constitue une assise fondamentale pour maintenir le climat de confiance en matière économique qu’on lui connaît.

L’économie de l’état est basée sur une politique fiscale avantageuse pour ses résidents et ses entreprises où le marché de l’emploi profite des compétences des pays voisins et se nourrit constamment de l’innovation extérieure.

La confiance en la Principauté attire non seulement les investisseurs fortunés prudents et les entreprises internationales pour ses perspectives d’affaires uniques au monde mais aussi les familles soucieuses de permettre à leurs enfants d’accéder à un système éducatif exigeant dans un environnement privilégié. À cela s’ajoute un système de santé dont la prise en charge est largement supérieure à la moyenne européenne avec une infrastructure médicale remarquable.

Un État ouvert sur l’extérieur

La Principauté de Monaco ne vit pas pour autant en vase clos et entretient des relations institutionnelles avec de nombreux pays sur la scène internationale.

Elle jouit par ailleurs d’une position géographique aussi stratégique que remarquable avec sa proximité directe avec l’aéroport international de Nice et travaille aujourd’hui à la création d’un métro reliant Nice à Monaco.

Un État attrayant

Les raisons principales de résider et investir à Monaco peuvent se résumer ainsi :

  • Un cadre géographique idyllique et bien desservi à l’international ;
  • Les personnes physiques résidants à Monaco, à l’exception des nationaux français en vertu d’une convention bilatérale, ne sont soumises à aucun impôt sur le revenu, sur les plus-values ou sur le capital ;
  • Les entreprises ne sont soumises à aucune imposition directe, sauf exceptions ;
  • Le cadre cosmopolite de la Principauté a évidemment favorisé le multilinguisme et levé tous les obstacles susceptibles de freiner les élans des plus timorés à s’y intéresser.
  • La facilité d’expression favorise l’harmonie des résidents et la communication entre « communautés » culturelles différentes et rend propice le développement des échanges interculturels et la création d’évènements artistiques, littéraires et sportifs ;
  • Station balnéaire de fort attrait, Monaco propose une offre hotellière très vaste.

Un marché immobilier à la fois stable et dynamique  

Les facteurs d’attractivité de la Principauté n’échappent pas aux investisseurs qui apprécient particulièrement le marché de l’immobilier pour ses qualités intrinsèques. La valeur patrimoniale des biens immobiliers demeure en effet dans une bulle résiliente face aux crises et aux évènements géopolitiques mondiaux qui heurtent plus fortement les marchés analogues des autres pays.

Bien que le plus cher au monde, le marché immobilier est dynamique et affiche constamment une demande de biens immobiliers supérieure à l’offre disponible.

Il ne faut pas nier que la crise sanitaire a ébranlé le marché monégasque dont les perspectives étaient plutôt optimistes avant sa survenance.

Néanmoins, Monaco démontre une forte résilience dans la mesure où les prix de l’immobilier ont augmenté de plus de moitié durant la dernière décennie avec donc une avance indéniable par rapport aux autres marchés européens et internationaux.

Les quartiers les plus recherchés de Monaco sont le Larvotto, qui affiche un prix moyen au mètre carré de 65 520€, Fontvieille avec 51 872€/m², suivi par la Condamine avec 47 421€/m² et la Rousse avec 41 890€/m² et enfin les Moneghetti avec 38 253€/m². Le quartier le plus cher reste Monte Carlo où les prix peuvent atteindre entre 90 000 et 100 000€/m².

À l’instar du marché de la vente, le marché de la location a été marqué par une forte augmentation de la demande de grandes surfaces. En effet, l’année 2020 a amené les résidents monégasques et les nouveaux arrivants à modifier leurs habitudes de vies et envisager leur présence en Principauté de façon plus durable. Ce marché rassure donc les investisseurs qui ne craignent pas de manquer de preneur. Monaco se classe comme le lieu le plus cher pour la location d’une propriété résidentielle avec un loyer moyen de 126 € par m² par mois.

Les perspectives

Ce sont essentiellement les évènements diplomatiques internationaux qui attireront de nouveaux sujets à s’intéresser à la réalité monégasque :

– Les événements liés au Brexit peuvent raisonnablement accroître les craintes d’une plus grande instabilité dans le monde anglo-saxon, conduisant les clients privés de cette nationalité à porter une attention croissante au marché de la Principauté, qui offrira une plus grande stabilité administrative et financière.

– Les nationaux issue de la Fédération de Russie trouvent en Principauté une réalité refuge d’un point de vue politique leur permettant de s’y installer durablement.

Ce nouvel engouement ne fera que conforter et accroître les entreprises du secteur du luxe à s’y installer ou s’y développer ainsi que les autres secteurs qui auront besoin d’espaces flexibles avec l’émergence des nouveaux modes de travail.